Accueil
 
Association

-Fonctionnement
-Bilan des actions

Adoptions

-Chats à l'adoption
-Chats adoptés

Chats perdus / Chats trouvés
 
Chats libres à Parrainer
 
Comment nous aider
 
Partenaires
 
Parrainage
-ChatsFAàParrainer
Conseils pratiques


-Santé-Prévention
-Dangers Ménagers
-Choses auxquelles on ne
pense pas

 

La Boutique
 
Catalogue
Boutique de l'Ecole du chat
 
Livre d'or
 
Souvenirs
 
Liens
 
Archives
 
Actualités
 
Bulletin d'adhésion et dons
 
Nous contacter


Dernière mise à jour

07.03.2018

Conseils pratiques
Santé - prévention
 
Le vermifuge

L’infestation des chats par les vers est fréquente (un chat sur 2 est porteur de vers). Les chatons sont souvent infestés dès leur naissance par leur mère ou en jouant avec des proies contaminées

Les vers ronds

  • Les ascaris

Les ascaris sont des vers blancs qui peuvent mesurer jusqu'à 20 centimètres: ils ressemblent beaucoup à des spaghettis! Les chatons en sont presque systématiquement infestés. Ils se contaminent soit directement dans le ventre de leur mère, soit en la tétant après la naissance. Ces vers se nourrissent au détriment du chaton, et peuvent être responsables de diarrhées, d'alternance de vomissements et de constipation, d'amaigrissement, de ballonnement abdominal, de retards de croissance, et même parfois d'obstruction intestinale et perforation. Les ascaris sont des parasites qui peuvent se transmettre à l'homme. Ils constituent un danger pour les enfants qui peuvent être contaminés dans les bacs à sable ou en jouant avec des chats non vermifugés ou mal vermifugés. La vermifugation doit donc être systématique pour tous les chatons, tous les mois (jusqu'à l'âge de 6 mois), et deux fois par an pour les adultes, même sans observation de symptômes.

  •  Les ankylostomes

Ils parasitent principalement les chatons en élevage ou à la campagne. Ce sont de petits vers que l'on observe très rarement dans les selles. Ils sont particulièrement agressifs pour la paroi de l'intestin. Lorsqu'ils sont très nombreux la quantité de sang qu'ils pompent est suffisante pour entraîner une anémie, voire le décès du chat.

Les vers plats

Il s'agit principalement du ténia ou «ver solitaire». Il peut mesurer jusqu'à 80 cm. Ses segments -ou anneaux– qui renferment des œufs sont éliminés dans les selles: ils ressemblent à des grains de riz. On les voit parfois dans les poils qui entourent l'anus. Les puces sont souvent porteuses de larves de ténia. En se toilettant ou en se léchant pour chasser les puces qui le démangent, le chat se contamine en les avalant.
Pour débarrasser votre chat du ténia il est donc nécessaire de le traiter en même temps contre les puces.

 Questions diverses

Pourquoi vermifuger mon chat ?

Tous ces parasites peuvent entraîner des troubles plus ou moins graves sur la santé de nos compagnons. Il convient de traiter préventivement, et systématiquement, car on ne voit que très rarement les vers dans les selles, même s'ils sont présents dans l'intestin.
On a coutume de dire qu'un chat qui mange de l'herbe «se purge». Le fait de manger de l'herbe ne permet pas de tuer les parasites intestinaux, seul un vermifuge de bonne qualité peut le faire.

Quand vermifuger mon chat ?

Faites-le systématiquement :

  • Pour les chatons tous les 15 jours jusqu’à 3 mois puis une fois par mois jusqu'à l'âge de 6 mois.

  • Pour les chats adultes : au moins deux fois par an, de préférence au printemps et à l'automne (plus souvent pour les chats qui sortent fréquemment et chassent de petits animaux sauvages).

Quel vermifuge utiliser ?

Suivant l'âge, le poids de votre animal, et vos habitudes, vous pouvez utiliser différentes présentations: comprimés(certains se dissolvent tous seuls dans l'eau), pâte contenue dans une seringue, liquide à mélanger dans la nourriture.
Pour trouver un produit adapté à vos besoins, demandez conseil chez un vétérinaire.
Il existe aussi d'autres produits souvent à base de plantes ou d'ail, lesquels sont naturels mais à renouveler plus fréquemment

 

 

 

 

 

Sources : http://www.wanimo.com, Guide pratique du comportement du chat -- Dr Edith Beaumont-Graaf / Dr Nicolas Massal , vétérinaires comportementalistes