Accueil
 
Association

-Fonctionnement
-Bilan des actions

Adoptions

-Chats à l'adoption
-Chats adoptés

Chats perdus / Chats trouvés
 
Chats libres à Parrainer
 
Comment nous aider
 
Partenaires
 
Parrainage
-ChatsFAàParrainer
Conseils pratiques


-Santé-Prévention
-Dangers Ménagers
-Choses auxquelles on ne
pense pas

 

La Boutique
 
Catalogue
Boutique de l'Ecole du chat
 
Livre d'or
 
Souvenirs
 
Liens
 
Archives
 
Actualités
 
Bulletin d'adhésion et dons
 
Nous contacter


Dernière mise à jour

15.07.2017

Conseils pratiques
Santé - prévention
  1. Le vermifuge
  2. Les puces
  3. La stérilisation du mâle
  4. La stérilisation de la femelle
  5. Litière et hygiène
  6. Les tiques
  7. le stress et l'anxiété
  8. Les coups de soleil
  9. La protection contre le froid
  10. Prendre soin d'un chat âgé
   
La protection contre le froid

Texte extrait de la newsletter de 30 Millions d'amis du 06.01.2014 mise à jour le 07.11.2016

Si les animaux sont naturellement mieux équipés que leurs maîtres pour faire face aux intempéries, les températures négatives peuvent affecter leur bien-être. Cela est d’autant plus essentiel si l’animal va fréquemment dehors et qu’il risque des gelures aux extrémités - pattes, oreilles - ou une hypothermie. Attention, cela peut avoir des graves conséquences et le conduire aux urgences vétérinaires... A ne surtout pas prendre à légère !

A l’extérieur

Tout animal vivant en permanence à l’extérieur doit disposer d’un abri pour se protéger du vent, de la neige ou de la pluie. Autre point très important : les rations alimentaires doivent être quotidiennement augmentées de 20 % lorsque les températures deviennent négatives et les niches doivent être munies d’un tapis de sol pour une meilleure isolation.

Si votre chat passe une bonne partie de la journée dehors, il reviendra vite se mettre au chaud. Prévoyez dans la mesure du possible un accès permanent à l’intérieur, par une chatière par exemple. Que les maîtres inquiets se rassurent : un chat cherchera toujours à se mettre à l’abri lorsqu’il ne peut pas rentrer. Lors des promenades - dont la durée sera raccourcie par grand froid - prévoyez un vêtement pour les chiens de petite taille ou ceux dont le poil est très court et/ou fin. Sachez qu’il existe dans les magasins spécialisés des lunettes pour les animaux transportés en deux roues. Les chaussons sont également recommandés car ils protègent non seulement les coussinets du gel, mais aussi du sel répandu sur les trottoirs en hiver. Vous pouvez également sécher et nettoyer le bout des pattes en rentrant pour éviter les irritations car le sel est très agressif.

A la maison

Le chauffage de la maison peut être un facteur de déshydratation car il rend l’air plus sec. N’oubliez pas de remplir régulièrement une écuelle d’eau fraîche car les chiens comme les chats ont tendance à boire davantage à cette période. Les animaux d’intérieur ne sont pas concernés par l’augmentation des rations alimentaires : ils font moins d’exercice et prennent facilement du poids.

Ne toilettez pas trop votre animal à cette période. Laissez sa fourrure vivre, ses poils d’hiver pousser... et le protéger efficacement. Un animal en bonne santé régule lui-même sa température interne. Les animaux peuvent souffrir de rhumatismes, dont les douleurs sont accentuées par le froid et l’humidité. Vous pouvez par exemple placer le panier près d’un radiateur, et de préférence loin des courants d’air, comme près des fenêtres ou des portes. Les conseils sont les mêmes pour les animaux âgés ou convalescents : plus fragiles, ils ont besoin d’être plus surveillés.