Accueil
 
Association

-Fonctionnement
-Bilan des actions

Adoptions

-Chats à l'adoption
-Chats adoptés

Chats perdus / Chats trouvés
 
Chats libres à Parrainer
 
Comment nous aider
 
Partenaires
 
Parrainage
-ChatsFAàParrainer
Conseils pratiques


-Santé-Prévention
-Dangers Ménagers
-Choses auxquelles on ne
pense pas

 

La Boutique
 
Catalogue
Boutique de l'Ecole du chat
 
Livre d'or
 
Souvenirs
 
Liens
 
Archives
 
Actualités
 
Bulletin d'adhésion et dons
 
Nous contacter


Dernière mise à jour

07.03.2018

Féfé a été endormi

le 16 novembre 2012

Je m'appelle Félix mais je réponds surtout au surnom de Féfé et je vais vous raconter mon histoire.

En 2003, l'année de la canicule, je suis arrivé dans un quartier  d'Evreux et j'ai trouvé  deux dames,  Brigitte et Catherine, qui s'occupaient de chats abandonnés.

Petit à petit beaucoup d'autres chats sont arrivés et comme je suis assez solitaire et que j'ai mon petit caractère, j'ai disparu.
Au bout d'une semaine de recherches on m'a retrouvé dans un petit bois, une centaine de mètres plus loin.

Je n'ai pas voulu revenir avec les autres; elles m'ont alors construit mon petit palace personnel dans le bois et gare à ceux qui voulaient squatter.

Entre temps,  elles ont  découvert  que j'étais stérilisé  et tatoué.  Les câlins, les brossages  tant  qu’on veut,  mais quant à me prendre dans les bras ou tripoter mes oreilles pour lire mon tatouage, pas question.

J'étais heureux  comme un roi  dans mon petit paradis  et  par n'importe quel temps  Brigitte s'occupait de moi  et c'était notre moment privilégié – Catherine venait aussi, mais  je la faisais tourner  en bourrique  et parfois refusais même  de sortir de ma cachette, mon plaisir était de la voir tourner avec mon repas en me cherchant.

Par contre, il suffisait que ce soit Brigitte qui m'appelle et j'accourais aussitôt car,   je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais nous avons eu, dès le premier regard, une relation fusionnelle.

Il a fallu  qu'en 2010  mon état de santé  se dégrade.  Je ne mangeais  presque plus  et Brigitte  a eu beaucoup  de mal  à me trapper pour  m'emmener chez le vétérinaire. C'est là que mon anonymat s'est terminé.  Je m'appelais  Félix et j'étais  un Chat  Libre de la SPA de Saint-Omer ! Comment j'ai pu arriver sur Evreux, je garderai pour moi cette part de mystère.

Après des analyses, le verdict est tombé: j'avais contracté le F.I.V et j'avais des ulcères dans la bouche qui m'empêchaient de manger  normalement.  Il  faut  dire que  plusieurs  fois  j'avais  eu  de  sérieuses  blessures  en  défendant  mon territoire et j'ai sûrement été infecté à ce moment là.

Impossible de me remettre dans mon petit bois car il me faut maintenant deux piqûres toutes les trois semaines pour éviter les ulcères.  Dans ces conditions  la décision  a été vite prise : Brigitte  m'a accueilli chez elle.  La seule  contrainte  c'est que je ne peux pas côtoyer ses trois autres chats et, de ce fait, elle m'a créé un nouveau nid douillet dans une pièce séparée. Je n'ai plus ma liberté, mais du coup j'ai droit aux câlins dès que je les demande et je suis avec Brigitte depuis un an et ça, c'est super !

Avouez quand même que j'ai eu beaucoup de chance.